Travailler de manière plus efficace et augmenter la productivité au travail

Le franc fort place les sociétés suisses face à des défis majeurs. Pour rester compétitives, elles sont contraintes de réduire leurs coûts et d’améliorer leur productivité.

L’appréciation du franc suisse a affaibli la compétitivité de nombreuses entreprises. Elles doivent maintenant réagir rapidement pour sécuriser l’avenir de leur position en Suisse. L’objectif est d’améliorer leur situation en termes de coûts et d’augmenter leur productivité. Les approches sont différentes : Certaines entreprises veulent accentuer l’automatisation des processus, d’autres raccourcissent la semaine de travail ou prévoient des licenciements. Les associations professionnelles attirent l’attention sur le fait que ce sont surtout les emplois des petites entreprises qui sont les plus menacés.

Au vu de la situation difficile du marché, de nombreuses entreprises réfléchissent à la manière dont elles peuvent faire face : Que peuvent-elles faire pour améliorer leur productivité, leur flexibilité et leur efficacité et ainsi, à long terme, maintenir leur compétitivité ? Un facteur d’influence très important est l’infrastructure informatique : Les technologies modernes permettent aux employés de travailler plus efficacement, et surtout de manière plus performante, ainsi que le confirme Michael Meier, responsable informatique chez Transa Backpacking AG :
« Grâce à l’utilisation des nouvelles technologies Microsoft, les processus de contrôle de la qualité au moment de la réception des marchandises sont aujourd’hui réduits de plus d’une demi-journée ». Souvent, ce sont les petites et moyennes entreprises qui y trouvent le plus grand potentiel d’amélioration.

Les technologies de communication modernes favorisent le travail d’équipe

L’efficacité au travail est avant tout un problème pour les entreprises opérant sur plusieurs sites. Les outils de collaboration tels que SharePoint Online permettent aux employés de partager rapidement leurs données au-delà des frontières nationales, via la vidéoconférence et la messagerie instantanée par exemple. Ces outils font économiser du temps et réduisent les coûts de déplacement liés aux réunions.

Les applications de cloud computing comme Office 365 permettent aux employés de collaborer sur des documents ou des présentations quelle que soit leur position géographique. Non seulement la charge de gestion informatique du cloud computing est extrêmement faible, mais toutes les normes de sécurité nécessaires sont garanties : En tant que premier fournisseur mondial, Microsoft satisfait depuis février à la norme internationale de protection des données du cloud.

Évolutives, souples et faciles à utiliser

Afin de faire face aux exigences grandissantes, les entreprises devraient investir dans des solutions informatiques aussi évolutives que possible. Les applications de cloud computing représentent une bonne option : Elles permettent d’ajouter, selon les besoins, des fonctionnalités, des utilisateurs, des applications ou des espaces de stockage de fichiers, sans avoir à investir dans de nouveaux serveurs. Et l’entreprise ne paie que pour ce qu’elle utilise réellement. L’avantage fiscal que représente une solution de cloud facturée mensuellement devrait également être intéressant pour les PME : Au lieu d’être inclus comme des coûts d’investissement non récurrents, ceux-ci sont considérés comme des frais de fonctionnement réguliers. Le principe qui s’applique ici est le même, par exemple, que pour les véhicules de location.

Les entreprises doivent en outre s’assurer que les solutions informatiques soient adaptées précisément à leurs besoins individuels et puissent être exploitées de manière intuitive. Une interface familière offre aux employés la possibilité de se concentrer sur le travail au lieu d’avoir à assimiler de nouvelles applications. C’est particulièrement important pour un travail efficace, ainsi que le confirme Anna Baumann, directrice du Parc naturel et animalier de Goldau : « Désormais, il nous suffit de 5 minutes pour présenter une offre. Avec l’ancien système, il nous fallait au moins 15 minutes. »

Préparation optimale pour chaque phase de croissance

L’informatique est essentielle pour l’avenir des entreprises. Ceci est confirmé par 90 % des entreprises considérées comme des « leaders technologiques »[1]. Il est crucial que l’informatique puisse s’adapter facilement aux changements car, pour suivre le rythme de la concurrence, les entreprises doivent continuellement évoluer, en créant par exemple de nouveaux secteurs d’activité ou en lançant de nouveaux produits sur le marché.

Réduction des coûts grâce à l’utilisation efficace de la technologie

41 % des entreprises interrogées dans l’étude BCG ont également déclaré qu’elles utilisent la technologie pour réduire leurs coûts. Certes, les investissements à faire pour acquérir des moyens informatiques modernes sont importants, mais sur le long terme, la valeur ajoutée générée sera sans commune mesure.

[1] Source : Boston Consulting Group, étude « Ahead of the Curve », octobre 2013.

Partagez votre avis, vos remarques en commentaire :

0 commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *