Liaison directe au bureau

Les terminaux mobiles ont incontestablement le vent en poupe, et pas seulement à la maison. Au travail aussi les employés utilisent de plus en plus leurs appareils mobiles : 59 pour cent des employés des petites et moyennes entreprises suisses utilisent un ordinateur portable, 43 pour cent un smartphone et déjà 28 pour cent une tablette pour réaliser leurs tâches quotidiennes. Ces chiffres sont les résultats d’une enquête réalisée par Microsoft en collaboration avec Ipsos MORI et qui avait pour but d’interroger les petites et moyennes entreprises suisses. On y apprend notamment qu’un dixième des personnes interrogées utilise indifféremment les quatre appareils et qu’un tiers utilise uniquement son ordinateur fixe. Pour aller plus loin en matière de mobilité, on s’aperçoit également que les appareils 2 en 1, comme la Surface de Microsoft, jouissent d’un intérêt grandissant.

geraete-arbeitsplatz-desktop-laptop-tablet1

Et ces chiffres sont en constante évolution : en se basant sur les tendances actuelles, les chefs d’entreprise peuvent sereinement partir du principe que les terminaux mobiles vont occuper une place toujours plus importante dans la sphère professionnelle. L’avis des salariés va également dans ce sens, puisqu’ils semblent convaincus que l’utilisation de ces appareils influence de manière positive leur efficacité et leur productivité. Mais les inconvénients de ces solutions sont également bien réels : plus d’un tiers des personnes interrogées craignent que le fait d’être toujours joignable les empêche de déconnecter complètement du travail ou que cela puisse entraîner une surcharge d’informations. Il est cependant très clair que la possibilité d’un meilleur équilibre travail-vie privée et le fait d’avoir plus de temps pour sa famille l’emporte. Comme toujours dans pareille situation : tout dépend de la structure de l’entreprise !

use-of-devices-1024x576

Le défi pour les PME

Cette fulgurante évolution pose cependant quelques problèmes aux chefs d’entreprise, d’autant plus que la mobilité va prendre une place de plus en plus importante comme facteur de différenciation. Il est donc impératif qu’ils prennent conscience que ces changements impactent non seulement les salariés, mais aussi les clients. Les clients veulent reproduire les expériences qu’ils ont dans leur vie privée dans leurs relations commerciales et ils s’attendent donc à une rapidité de réaction et à un haut niveau de service. Et ces attentes ont des répercussions sur les employés. Afin de pouvoir répondre au mieux aux problématiques de mobilité et de flexibilité, qui sont les défis de l’économie numérique, il est primordial de faire des choix. Les chefs d’entreprise doivent donc se poser la question d’équiper leurs employés avec des appareils de l’entreprise ou de leur laisser la possibilité d’utiliser leurs propres appareils au travail (avec la tendance du BYOD – Bring Your Own Device). Mais cela ne suffit malheureusement pas, car lorsque les employés ont à leur disposition les tout derniers smartphones, ils veulent pouvoir les utiliser de manière efficace. Les chefs d’entreprise doivent donc mettre à leur disposition des applications mobiles qui leur permettent d’utiliser sur leurs smartphones et tablettes les mêmes processus d’entreprise qu’ils utilisent sur PC. Et pour finir, tous ces appareils, avec leurs différents systèmes d’exploitation, leur multitude d’applications et tous les processus liés doivent être gérés de manière centralisée : sans une solution uniforme qui administre les appareils mobiles et les applications, rien ne va. Tous ces points ne doivent être considérés que comme faisant partie d’une stratégie globale, qui intègre toutes les composantes principales.

impact-mobile-technology-1024x576

Mobilité en entreprise

Avant d’investir dans de nouveaux appareils, les chefs d’entreprise devraient se poser les questions suivantes : existe-t-il un réel besoin et est-il déjà possible d’évaluer le développement futur ? Vers quels terminaux et quels systèmes d’exploitation m’orienter ? Ou bien est-il préférable de donner à mes employés une flexibilité et une liberté de choix totales ? Les chefs d’entreprise ont également la possibilité d’éviter de faire l’acquisition d’appareils et d’opter pour une stratégie BYOD. Quelle que soit l’option choisie, elle influera sur toutes les étapes qui suivront. Comment procéder à l’intégration des différents systèmes d’exploitation ? Quelles applications mobiles mettre à la disposition des salariés ? Des solutions de communication unifiées sont-elles déjà disponibles dans l’entreprise, et est-il possible d’y relier des solutions mobiles ? Il ne s’agit là que d’une petite partie des questions à se poser.

Pour une réponse complète à toutes les questions actuelles et à venir, il est indispensable de mettre en place une stratégie globale qui peut parer à toutes les éventualités et qui donne tout son sens au concept de mobilité en entreprise. Une telle solution repose sur trois composants principaux devant être garantis dans toutes les entreprises : l’équipement en appareils, les processus et applications mobiles et un système global de gestion des appareils mobiles.

Les pierres angulaires d’une stratégie mobile

Un lieu de travail mobile : Quels appareils vais-je donner à mes collaborateurs ? Quelles questions dois-je me poser pour adapter les processus existants à des solutions mobiles ?
Processus mobiles : Comment saisir les durées de travail et les données liées aux projets et aux contrats ? Comment puis-je diffuser les applications mobiles aux employés ?
Gestion des appareils mobiles : Comment puis-je organiser l’administration centrale des appareils ? À quels aspects de sécurité faut-il penser ? Est-ce que mes employés peuvent utiliser les appareils de la société pour leur utilisation personnelle ?

Pas la peine de faire l’autruche

Alors même qu’il est clair que le passage au travail mobile semble inéluctable, de nombreux chefs d’entreprise se refusent toujours à l’envisager. La première source d’inquiétude concerne la sécurité, en particulier au sujet du BYOD. Mais les développeurs de logiciels ne se sont pas reposés sur leurs lauriers ces dernières années, et il existe désormais une multitude de solutions qui couvrent ces problématiques. En fait, les données restent sur le serveur de manière sécurisée, même lorsque vos employés y ont accès sans être au bureau. Par ailleurs, l’utilisation personnelle des appareils ne constitue pas un obstacle, car les données personnelles et professionnelles peuvent être stockées sur un même appareil tout en étant administrées séparément. Et il n’y a pas que les données qui peuvent être sécurisées. Les appareils aussi peuvent être protégés pour qu’en cas de perte ou de vol du téléphone, les données de l’entreprise restent en sécurité.

Les chefs d’entreprise n’ont donc plus d’excuses pour empêcher leurs employés d’accéder à tous les avantages du travail en mobilité. Avec un soutien adapté, la mobilité en entreprise prend tout son sens et devient une réalité. Les collaborateurs et les clients vous en seront reconnaissants.

 

Nous nous tenons à votre disposition pour toute information complémentaire : +41 44 515 57 45

 

Partagez votre avis, vos remarques en commentaire :

0 commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *