L’imprévu est bien réel, et plus souvent qu’on ne le voudrait

En ce qui concerne la sécurité des données, de nombreuses entreprises pensent immédiatement aux cybercriminels qui veulent gagner de l’argent de manière illégale grâce aux données internes qui ont de la valeur. C’est incontestablement important, mais ce n’est malheureusement pas le seul scénario catastrophe contre lequel les entreprises doivent se prémunir. De nombreux responsables ne réalisent pas toujours que Mère Nature constitue également un danger pour les entreprises. Ceux qui se demandent quelles pourraient bien être les menaces pour un pays comme la Suisse feraient bien d’y regarder à deux fois. Il ne faut pas nécessairement un gigantesque séisme : une inondation de relativement faible importance peut vous empêcher d’accéder à vos bureaux et donc d’accéder à vos données. Et même si vos bureaux ne sont pas directement touchés, une panne de courant ou simplement une connexion défectueuse à Internet peuvent nuire considérablement à votre activité. Selon les données de l’assureur Swiss Re, les pertes couvertes par les assurances et causées par des catastrophes naturelles ont fortement augmenté au cours des dernières années. Récemment, ces pertes ont connu une augmentation annuelle moyenne de 100 milliards de dollars américains. Autre facteur qui incite à revoir sa position : le nombre de catastrophes naturelles a pratiquement triplé depuis les années 80.

vorbereitung-fuer-datensicherheit-1024x536

Des causes qui semblent mineures peuvent entraîner des conséquences économiques désastreuses : d’après les données du département du Travail des États-Unis (U.S. Department of Labor), 40 pour cent des entreprises qui sont touchées par une catastrophe sont dans l’incapacité de rouvrir. Et parmi les entreprises qui y arrivent, un quart est dans l’obligation d’abandonner son activité dans les deux ans qui suivent. Et ce sont les PME qui risquent le plus gros, car elles n’ont pas accès aux mêmes ressources que les grands groupes.

Même avec des chiffres aussi évocateurs, toutes les entreprises ne sont pas correctement préparées contre de telles catastrophes. Selon une enquête réalisée par Microsoft en collaboration avec Ipsos MORI et qui avait pour but d’interroger les petites et moyennes entreprises suisses, 13 pour cent des entreprises ne disposent d’aucune solution de sauvegarde de leurs données. Quoi qu’il en soit, près de la moitié des personnes interrogées ont déclaré sauvegarder leurs données sur des disques durs externes. Mais c’est loin d’être une solution idéale. En effet, d’autres difficultés sont à prévoir si les disques durs sont volés lors d’un cambriolage ou si les bureaux ne sont pas accessibles pour une quelconque raison.

La préparation est la clé

Une théorie prouvée par les chiffres : une solution de sauvegarde robuste est indispensable. Une infrastructure informatique capable de redémarrer en l’espace de quelques minutes après une catastrophe permet de minimiser les conséquences sur l’activité. Pour cela, il n’est donc pas suffisant de sauvegarder ses données sur des disques durs en apparence sécurisés. À la place, chaque entreprise a besoin d’une infrastructure informatique solide qui permet de parer à toutes les éventualités.

daten-auf-server

Une courte liste de vérification offre une vue d’ensemble sur les moyens dont disposent les entreprises pour se préparer aux situations d’urgence : elles doivent d’un côté prendre soin de protéger leurs données contre les pannes, et de l’autre côté s’assurer de pouvoir les récupérer rapidement par la suite. La meilleure solution est de stocker ses données dans le Cloud afin d’y avoir accès partout et à tout moment. Une précaution supplémentaire : stocker les données sur plusieurs serveurs. De cette façon, même si un serveur tombe en panne subitement, vos données sont conservées à un deuxième endroit.

 

Liste de vérification : rester opérationnel en situation d’urgence

  • Enregistrez vos données dans le Cloud : vos données sont protégées et disponibles partout avec des solutions telles que OneDrive for Business.
  • Conservez des copies à un deuxième emplacement : hébergez vos applications sur Microsoft Azure et ayez toujours une copie des données importantes à disposition.
  • Misez sur un système efficace de récupération après sinistre : grâce à la technologie de réplication de Windows Server 2012 R2, une copie automatique a lieu toutes les 30 secondes et vous ne restez pas sur le serveur principal.

En plus de l’infrastructure informatique, il est également primordial de réfléchir à une stratégie hors connexion. C’est dans les moments les plus délicats qu’une panne de connexion tombe le plus mal. Assurez-vous donc d’avoir à portée de main une version papier des documents importants. Des armoires résistant aux températures élevées protègent vos contrats et vos plans en cas de coup dur. De plus, un plan de communication en situation d’urgence devrait être disponible, afin de pouvoir contacter rapidement vos principaux interlocuteurs par téléphone ou par e-mail. Ce plan doit également contenir les directives concernant les moyens de communication disponibles pour vos employés lorsque de telles situations se produisent. Impliquez également vos partenaires lors de la rédaction de ces documents afin que toutes les personnes concernées soient opérationnelles et joignables.

Il faut également préparer un soutien technique ne s’appuyant pas sur un ordinateur ou une connexion Internet. Une imprimante à carte manuelle peut s’avérer bien utile pour tamponner et vérifier les reçus lorsque le logiciel de comptabilité ne fonctionne pas. Pour les entreprises qui ont absolument besoin d’une source d’électricité, un groupe électrogène de secours est un investissement judicieux. Couplé à une alimentation électrique sans interruption de vos serveurs et routeurs, vous êtes protégés contre les pannes inattendues du système.

Liste de vérification : le kit de secours en cas de situation d’urgence

  • Plan de communication
  • Version imprimée des contrats importants, stockée dans une armoire résistant aux hautes températures
  • Imprimante à carte manuelle
  • Groupe électrogène de secours et alimentation électrique sans interruption

Un cambriolage, une inondation ou toute autre catastrophe frappent toujours quand on s’y attend le moins. Une préparation, même minime, est toujours utile pour contenir les dégâts et remettre votre activité sur pied. Car une longue période d’absence, même sans en être responsable, peut rapidement agacer les clients et entraîner d’importantes pertes de revenus. Avec une infrastructure informatique et une «préparation hors connexion» mûrement réfléchies, vous êtes bien préparé et très vite opérationnel.

Partagez votre avis, vos remarques en commentaire :

0 commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *