La cybersécurité est devenue une urgence pour les PME

La cybersécurité est devenue une urgence pour les PME

D’une ampleur inédite, le coût des attaques informatiques a dépassé les 3,3 milliards d’euros en 2015. Particulièrement touchées, les petites et moyennes entreprises toulousaines ont d’ores et déjà entamé plusieurs plans d’action. Qui sont les cybercriminels ? Comment se déroulent les attaques ? Les réponses de Franck Lepeck, chargé de mission auprès du pôle de compétitivité à rayonnement mondial Aerospace Valley (régions Aquitaine et Midi-Pyrénées).

Cyber sécurité avec Microsoft

Qui commandite les cyberattaques ?

Les PME du bassin d’emploi de Toulouse sont particulièrement ciblées par les cybercriminels, notamment dans le secteur de l’aéronautique et du spatial… A tel point que la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées est désormais la troisième région la plus attaquée d’Europe !

Les personnes qui ordonnent ou opèrent ces attaques sont souvent des entreprises concurrentes, des réseaux mafieux, des escrocs du web, ou même des agents étatiques alliés ou ennemis.

=> A lire aussi : Piratage informatique : 5 idées reçues à vite oublier !

Comment se déroulent-elles ?

L’arnaque au président et les faux ordres de virement international constituent les méthodes les plus utilisées contre les entreprises à l’heure actuelle. Les attaques ont généralement lieu pendant les vacances scolaires lorsque les dirigeants sont absents.

50 % d’entre elles font suite à un vol de moyens nomades (smartphones, ordinateurs portables, tablettes ou clés USB) contenant des informations permettant d’infiltrer le réseau de l’entreprise, tandis que les postes de travail connectés à Internet constituent l’autre grande porte d’entrée.

=> A lire aussi : Sécurité : le WiFi public et autres dangers du voyage d’affaires 

Que faire pour se protéger ?

Cette cybercriminalité représente un coût de plus en plus important : plus de 3 milliards d’euros par an en France pour les seuls préjudices ayant fait l’objet d’une plainte officielle. Pour les PME, le coût des cyberattaques englobe à la fois les pertes financières causées par le vol de données et le vol de trésorerie, ainsi que les frais engagés pour remplacer ou réparer le matériel informatique.

Pour lutter contre ce fléau, Franck Lepeck mène une mission auprès du pôle de compétitivité Aerospace Valley visant à former et à sensibiliser les dirigeants de PME de la région toulousaine à la cybersécurité. Espérons que cette initiative sera reprise dans la France entière !

=> Pour en savoir plus, consultez l’article de La Dépêche. 

=> A lire aussi : Cybersécurité : appuyez-vous sur vos salariés !

Join the conversation

0 comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *