Les 5 tendances digitales que les PME ne devront pas manquer en 2017

Les 5 tendances digitales que les PME ne devront pas manquer en 2017

Déterminer les mesures à prendre pour gagner en visibilité et développer l’activité n’est pas toujours aisé pour les PME qui cherchent à anticiper la prochaine étape de leur transformation numérique, sans sombrer dans l’effet de mode. Pour vous accompagner dans cette démarche, voici nos prédictions concernant les grandes tendances digitales de 2017 !

Comment réussir la transformation digitale de votre entreprise ? Téléchargez notre guide gratuit

Tendance n°1 : la communication vidéo se démocratise

La vidéo est un mode de communication de plus en plus populaire auprès des PME, d’autant que des technologies abordables la mettent à disposition des budgets les plus serrés. Elle permet d’engager de nouvelles audiences, de proposer des conseils aux clients et de promouvoir les produits/services récents. La consommation croissante de vidéos sur les grandes plateformes permet également aux pôles marketing de diffuser des publicités ciblées à coût réduit.

L’application Snapchat, dont la base d’utilisateurs ne cesse de croître, apparaît d’ailleurs comme la grande tendance marketing du moment. Les messages éphémères qui caractérisent le service se prêtent particulièrement bien aux promotions temporaires et à une communication décalée. Un excellent moyen pour les petites structures de se démarquer !

→ A lire aussi : 5 conseils pour bien utiliser Instagram

Tendance n°2 : la révolution mobile de la vente en ligne

La transition de l’ordinateur fixe vers les terminaux mobiles continue de s’amplifier mois après mois. En 2015, les smartphones et les tablettes devenaient les premiers supports utilisés par les consommateurs français pour surfer sur Internet. L’année 2017 devrait marquer une autre mutation d’ampleur : le basculement des actes d’achat sur le mobile, alors même que ceux-ci représentent déjà plus du tiers des transactions en ligne !

De fait, la création d’applications mobiles et le marketing mobile sont deux objectifs prioritaires, puisque les PME ne peuvent faire l’impasse sur le seul et unique appareil que tous leurs clients ont sur eux en permanence… Cette évolution majeure implique aussi la mise en place d’outils dans les boutiques comme l’envoi de notifications push et le paiement sans contact.

Tendance n°3 : l’expérience client passe au cross-canal

A l’heure où les parcours clients se diversifient, investir dans une stratégie cross-canal n’est plus optionnel. Il est nécessaire de mutualiser les canaux de communication et de distribution, afin d’offrir une expérience utilisateur globale simple, rapide et engageante. Les marques gagnantes en 2017 seront celles capables de proposer des services intuitifs et des parcours personnalisés variant en fonction de la localisation ou de l’historique de consommation.

Par ailleurs, il existe un réel problème de contenus chez certaines entreprises. En effet, les sites et les applications doivent être nourris en permanence de contenus pertinents, pour capter l’audience et la convertir en actes d’achat ou d’abonnement. A défaut de pouvoir les réaliser en interne, l’externalisation de la rédaction est aujourd’hui standard.

→ A lire aussi : Croître à l’international avec Microsoft Dynamics NAV

Tendance n°4 : les données : une mine d’or enfin exploitée ?

Les données récoltées sur les clients représentent une source colossale de renseignements encore insuffisamment défrichée. De nombreuses solutions sont pourtant disponibles pour extirper de la valeur ajoutée à partir de ces informations dormantes et vous aider à mieux définir votre cible et à affiner votre stratégie. A ce titre, les « outils de centralisation » tels que les ERP et les CRM constituent la pierre angulaire d’une exploitation optimale des données.

Les PME accumulent par ailleurs un retard indéniable en ce qui concerne l’utilisation du big data qui offre des possibilités inédites d’amélioration des processus, de personnalisation des messages et d’optimisation des points de vente ou du taux de remplissage.

Tendance n°5 : l’éveil de l’intelligence sociale sur les réseaux

Les réseaux sociaux ne servent pas uniquement à gagner des clients ou à diffuser des messages. Leur principal intérêt réside surtout dans la faculté de pouvoir dialoguer avec sa communauté en ligne et de nouer une relation directe avec ses clients, en écoutant leurs conseils et en répondant à leurs questions éventuelles. Ces discussions sociales tendent même à devenir un élément central dans l’amélioration continue des offres de chaque entreprise.

Cependant, il est possible d’aller encore plus loin et de développer ce que l’on pourrait appeler une forme d’intelligence sociale grâce aux réseaux sociaux, qui aurait notamment pour objectif de « coconstruire » avec les clients les produits et services qu’ils désirent.

→ A lire aussi : A quoi sert un réseau social d’entreprise ?

Join the conversation

0 comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *